Le temps vous appartient ...

ecoles-de-danse.com : L'annuaire des écoles de danse !
NosCoursDeDanse.com, site de recherche de cours de danse avec recommandation de Clients
un compteur pour votre site

PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA DANSE A DEUX

Les fondamentaux de la danse à 2 sont basés sur quelques principes dont la liste ci-dessous n’est pas exhaustive.

-          Principe de la marche : marche avant naturelle avec mise en déséquilibre du corps avant d’avancer son pied. Marche arrière naturelle sans mise en déséquilibre du corps mais au contraire retrait de la jambe en prenant pour axe la hanche. Marche avant, arrière, côté, croisé, assemblé, pose du poids du corps sur chaque pose du pied.

-          Principe du guidage : respect du cadre, de la présence, donner une intention à sa partenaire en se souciant de la bonne réception de l’information transmise.

-          Principe du déplacement : la ligne droite d’un point à un autre n’étant pas toujours la plus direct, garder toujours conscience du chemin à parcourir et des obstacles qui vous seront de rencontrer.

-          Principe de l’orientation : savoir bien de situer sur la piste pour éviter chocs et voies sans issues…

-          Principe de la socialisation : nous ne sommes pas seul sur la piste de danse.

-          Principe de l’écoute musicale : garder à l’esprit que nous dansons parce que la musique existe et non le contraire. L’oreille musicale s’éduque à tout âge.

-          Principe de la logique : n’allez pas essayer des figures acrobatiques ou des pas hors nature, vous n’épaterez personne lorsque vous serez coincé par un lumbago ou devrez déambuler avec des béquilles.

-          Principe de la rythmique : votre sensibilité musicale vous étonnera autant qu’elle étonne encore et encore les danseurs les plus avancés. La danse est un art comme le sont la musique, la peinture etc. Les clés de l’étude rythmique sont infinies et encore riches en découvertes. Seul impératif, le respect pour celle(s) ou celui (ceux) qui interprète l’art de la musique.

-          Principe de la couleur de la danse : chaque danse à son histoire, ses origines, ses bonheurs, ses malheurs, ses détracteurs et ses aficionados. Chaque danseur devrait apprendre l’histoire de la danse avant de l’interpréter.

-          Principe du mouvement dansant : aucune variation ou figure ou même chorégraphie ne pourra faire de l’ombre à un beau pas de base ou une belle marche bien interprétée.                              

La fluidité, l’harmonie et la complicité dans la danse seront d’autant plus agréable à interpréter et à voir exécuter.

-          Principe du carré et des tours : le « carré » et les « tours » sont la base de toutes figures soit disant déposées ou inventées. La succession de trois pas Avant, Côté, Assemblé n’est pas l’exclusivité de notre chère valse. Nous retrouverons ce « carré » dans toutes les danses abordées. Le « carré » une fois interprété est agrémenté de changement d’orientation sera la base des « tours » (droite ou gauche).

-          Principe de création : soyons curieux et avides de connaissance, de nouveauté, de remise en question et d’ouverture d’esprit. Les livres de techniques internationales sont des bases de travail pour un départ vers de nouveaux mondes dans le domaine de la danse. Ne nous laissons pas enfermer par ces soit disant inventeurs qui en réalité n’ont fait que mettre sur papier des logiques de pas qu’ils ont tout simplement déformées en faisant croire à l’aboutissement de longues études en la matière.

Il existe un nombre incalculable d’exemples où « création » et « invention » ne sont que sinistres copies d’un déplacement naturel de la vie courante.

A PROPOS DE LA DANSE

La nouvelle saison de danse qui s’annonce va vous permettre débutants, initiés ou confirmés d’aborder des aspects nouveaux de votre activité préférée ….

 

En partant du principe que ce que l’on appelle des « variations » ou des « figures » ne sont en réalité que des « exercices de style », que le « dessin », la « géométrie » et le « déplacement » au sol ne doivent pas, ne sont pas et ne devraient jamais être le souci du danseur, nous donnerons la priorité au « rythme » que nous impose la « musique », cette musique sans laquelle nous ne danserions pas.

 

Chacun d’entre vous a, un jour, franchi une porte d’école de danse, de bal, de discothèque ou tout simplement a assisté à une de ces soirées où la bonne humeur et le côté festif vous a amené à mettre un pied devant l’autre ou tout simplement à piétiner sur un rythme qui, peut être, semblait correspondre aux vibrations et aux sonorités entendues.

 

Qui n’a pas pensé un jour, en regardant un couple ou un groupe d’individus évoluant sur une piste de danse ; « ils vont bien ensemble » ou encore « ils s’accordent admirablement bien avec la musique » ou pourquoi pas « ce sont des danseurs nés » ?

 

La danse est un sport, un loisir, une passion parfois mais surtout un art de vivre.

 

C’est pour tous ces aspects là qu’il est et sera nécessaire d’acquérir la patience du sage, celle qui vous permettra sans cesse de vous remettre en question, de comprendre que, quel que soit notre âge, nous devons être ouverts à l’apprentissage de la vie, nous devons transmettre et recevoir de l’autre dans le sens le plus large du terme.

 

Certes, il faudra acquérir un minimum de « technique » mais celle-ci n’est pas une fin en soi, elle permet de se construire, elle permet de faire la différence entre « association », « dissociation », « sensibilité » et « délicatesse ».

 

Nous travaillerons tout d’abord sur trois notions fondamentales :

-          le rythme,  qui fera appel à l’ouïe, l’écoute.

-          L’espace, afin de revoir nos bases dans l’organisation de nos déplacements.

-          L’orientation, qui nous invite à voir plus loin que nos pieds, le regard.

 

Bien évidemment, un cours de danse de couple est amené à rapprocher de très près des individus qui ne se connaissaient pas quelques minutes auparavant.

Nous apprendrons à nous connaître, quelque soit la distance, à faire le premier pas, quelque soit la danse, à communiquer, quelque soit l’approche, à nous comprendre, quelque soit le rythme, à nous contrôler, quelque soit notre enthousiasme, à transformer un guidage en une bonne conversation qui, au début sera parlée à voix haute mais qui, au fur et à mesure, deviendra un chuchotement.

 

Nous apprendrons à nous amuser pour que la danse reste un plaisir.

                                                                                   Votre professeur

Flèche vers le haut